Evernight – Ep. 01

Evernight – Ep. 01

Présent : Catulla (X.O.), Hamilton Mc Cormak (Arnok), Odel Razakar (Casa), Aelyn Sombre-Feuille (Chris)

Personnages impliqués : Jacob Galstaf, Trabian Galstaf, Simon Rothleg, Jonasz Skulf, Bareena, Ralugon, Saler Falon, Émile Keswraith, Coeur Vaillant

Nous étions au début de l’automne, pas loin de dix heures. Les Galstaf, une riche famille de Port-Royal avait fait passer une petite annonce. Leur manoir, immense, se situait à peine à deux cents mètres des tours blanches. Ceux pour qui nous nous apprêtions à travailler étaient des clients réguliers des Septs… et c’est à nous qu’ils faisaient maintenant appel. Jacob Galstaf, le chef de famille, était un riche négociant d’épices, son fils Trabian un membre du célèbre groupe d’aventuriers les Cavaliers Écarlates.

Nous arrivâmes devant la grande porte du manoir. Bien que l’activité des rues nous rendait pratiquement invisibles aux yeux indiscrets des passants, je préférai quand même rester discrète. Je saisis le fermoir et l’actionnai. Presque immédiatement, une petite ouverture s’entrouvrit et un homme moustachu, tiré aux quatre épingles nous jaugea au travers du judas, portant son regard inquisiteur sur chacun d’entre nous.

— Oui ? C’est pourquoi ?

Je m’approchai de l’ouverture et lui dis en chuchotant

— Nous venons pour l’annonce.

— MMh… entrez donc.

Le majordome nous fit pénétrer dans la demeure princière. Des gardes à l’entrée nous regardaient en souriant tout en nous saluant, reconnaissant déjà probablement dans nos postures celles des héros en devenir. Le hall était immense. De part et d’autre de la salle dallée de grand carreau noir et blanc, des portes cachaient des pièces surement toutes aussi belles les unes que les autres. Alors qu’il montait d’un pas assuré par l’escalier monumental, le majordome nous demanda de le suivre. Tout en haut, il nous ouvrit les portes d’une majestueuse salle de bal. Le parquet, les chandeliers de cristaux Sa-Karan, les miroirs sur les murs, les tapisseries, tout n’était que luxe. Le majordome nous indiqua une des alcôves protégées par d’épaisses tentures et nous invita à nous assoir sur un grand canapé. Ne sachant rien de ce que l’étiquette imposait en de telles circonstances, je n’en fit rien.

— Voulez-vous du thé ? nous demanda-t-il.

Après avoir attendu pour observer le comportement de mes camarades humains, j’acceptais moi aussi timidement la proposition du majordome.

Quelques instants plus tard, un homme richement habillé entra dans l’alcôve, un grand sourire aux lèvres et le regard pétillant. Il s’approcha de chacun de nous et nous serra la main vigoureusement.

— Bonjour, vous devez être les héros qui ont répondu à l’annonce. Je me présente, Simon Rothleg. Mais asseyez-vous donc, ne restez pas debout comme ça.

Et chacun de se présenter et d’enfin oser s’assoir. La mission qu’il nous confiait était plutôt simple : remettre une missive à Trabian et à lui seul. Ça ne devrait être qu’une formalité, nous assura-t-il. L’unique problème, c’était qu’il n’avait aucune idée de l’endroit où le fils de son patron pouvait bien se trouver. Bareena, une de ses amies le savait, elle. Elle logeait actuellement à l’Ombre des Rois, une taverne célèbre pour accueillir les plus grands héros du royaume. Il nous promit cinquante sols chacun si nous revenions avec Trabian pour le souper du lendemain. Le délai était plus que court, mais j’en étais sûr, nous allions y arriver. Il nous confia une lettre scellée et insista : « seul Trabian doit la lire ».

Jonasz Sulk, un ancien aventurier nous ouvrit les portes de l’Ombre du Roi. Bien que géné, il finit par nous révéler que Bareena était actuellement entrain de rendre service au propriétaire en se débarrassant de vermines risquant de compromettre la réputation sans faille de l’établissement. Sans aucun doute sur nos compétences, je lui proposai que nous partions à la recherche de la jeune femme et que nous l’aidions. A contre coeur, le tavernier nous fit traverser les réserves, puis nous guida jusqu’au fond de la cave où une grille s’ouvrait sur une échelle menant aux égouts de Port-Royal.

Aussi étonnant que cela pouvait paraitre, l’endroit était propre, vraiment très propre. Nous nous perdîmes quelque peu dans le dédale des couloirs pour finalement tomber sur Bareena, appuyée sur son bouclier pour boucher une ouverture dans la maçonnerie. Drôle d’activité pour une héroïne de son acabit.

— Ah ! Par Solace ! Enfin des renforts. Une horde de rats tente de fuir quelque chose derrière ce mur. Si j’ai réussi à en occire quelques-uns, seule, je ne pourrais pas me débarrasser des tués qui se massent derrière mon bouclier.

— Ne bouge pas, gente dame, déclama Hamilton en s’avançant vers la jeune elfe. 

Prenant notre courage à deux mains, nous nous précipitâmes à l’aide de Bareena. Mes flèches enflammées, les charges aux boucliers de certains, les grands coups de planches firent le travail. Nous nous débarrassâmes rapidement de la vermine que Bareena, une héroïne plutôt en vue, n’avait pas réussi à faire fuir.

Impressionnée par notre prestation, elle nous recommanda auprès de Jonasz et nous donna notre précieux renseignement. Trabian était parti, il y a de cela quelques heures, à Aragron afin d’explorer des ruines Sa-Karan aux pieds des Monts de l’Effroi.

Nous partîmes immédiatement en direction de la petit ville du nord. Heureusement, les chevaux fournis par notre commanditaire nous permirent d’arriver en vue de notre première destination avant la nuit, juste après avoir croisé Ralugon et ses célèbres Briseurs De Golems. Une barricade protègeait la cité. Nous fûmes reçus par les grands gestes d’un certain Saler Falon, un ancien Cavalier Écarlate qui vit son bras arraché lors d’une aventure ayant mal tourné. Il nous conseilla d’aller parler à un certain Émile Keswraith, un prospecteur nain. C’est lui qui aurait localisé les ruines pour le compte de Trabian. C’est certain, il aura l’information dont nous avions besoin.

À l’auberge, nous commandâmes bières et bols de ragout. Keswraith était assis dans un coin sombre de la salle. Nous lui expliquâmes notre besoin de retrouver les Cavaliers Écarlates à qui nous devions faire parvenir un message de la plus haute importance.

— Remontez la rivière jusqu’au Roc Du Griffon, un rocher à la forme bah… d’un griffon… enfin à peu près. Vous pouvez pas le rater. Continuez ensuite à l’est jusqu’à rejoindre un chemin de chèvre. Ne le prenez pas à cheval, c’est dangereux. En haut, vous tomberez sur l’entrée d’une grotte. Vous ne devriez pas trop vous perdre. Vous en avez pour cinq ou six heures… pas plus… enfin, ça dépend.

Alors que nous finissions notre repas, le silence s’imposa brutalement. Un homme jovial aux joues rouges venait d’entrer. Coeur Vaillant, le célèbre ménestrel, venait de faire taire l’ensemble des clients de l’auberge, et ce, sans prononcer un seul mot. Quel charisme ! Partir maintenant serait rudement impoli. Nous décidâmes de rester pour la première chanson.

> Épisode suivant

Dramatis Personae

Jacob Galstaf est le premier commanditaire des héros. C’est un riche marchand d’épices, très proche de la noblesse de Port-Royal. Il a fait passer une annonce discrète à laquelle ils ont répondu. Parmi les groupes d’aventuriers qu’il fait travailler, il y a les Sept… et nous.

Simon Rothleg est le secrétaire particulier des Galstaf. C’est lui qui a expliqué aux héros en quoi consistait leur première mission. Il semble désinvolte, souriant et avenant.

Trabian Galstaf est le fils de Jacob Galstaf. Il est membre des Cavalier Écarlate.

Jonasz Skulf tient le bar de la célèbre taverne de Port Royal l’Ombre du Roi.

Bareena est une aventurière dératisatrice. Les héros l’ont rencontrée dans les égouts de Port-Royal alors qu’elle était entrain de se débarrasser de nuées de rats. Ils l’ont aidé dans sa tâche. Elle connait Albian Galstaf et nous a indiqué où il était parti.

Les héros ont rencontré Saler Falon alors qu’il gardait la palissade à Aragron. C’est un ancien chevalier rouge. Il a perdu son bras au court d’une aventure et a été soigné dans le village où il habite aujourd’hui.

Émile Keswraith est un prospecteur nain. Il nous a indiqué où se trouvait les ruine Sa-Karan qu’Albian Galstaf cherchait à explorer.

Ralugon est un nain à la réputation jovial. Il est le chef des Briseurs de Golem. Les héros l’ont croisé au début de leurs aventures alors qu’ils se rendaient à Aragron.

Coeur Vaillant est un célèbre troubadour. Nous l’avons rencontré dans une auberge à Aragron où il nous a raconté l’histoire des Septs et du roi troll.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *